A lire et à voir


Un livre de Michel Malherbe

Alzheimer. La vie, la mort, la reconnaissance

 On me demande : « Votre épouse vous reconnaît-elle? ». Je réponds : « Peut-être. Je ne sais. Mais la vraie question est autre : est-ce que, moi, je la reconnais, est-ce que je la reconnais non pas telle qu’elle a été, mais telle qu’elle est présentement, dans son inhumaine condition? Car, enfin, à quoi reconnaît-on qu’un être humain est un être humain? ».
Une question cruelle, en vérité, mais qui ne peut rester sans réponse. Une question terrible, cela est sûr, mais qui ne peut laisser la philosophie sans voix, si la philosophie sert à quelque chose.

 

Vrin - Varia  300 pages - 12,5 × 18 cm   ISBN 978-2-7116-2641-0 - septembre 2015

 

Lire la chronique du Dr Elisabeth Dell'Accio

Télécharger
Chronique du Dr Elisabeth Dell'Accio
Commentaire et critique du livre de Michel Malherbe "Alzheimer. La vie, la mort, la reconnaissance"
Malherbe.pdf
Document Adobe Acrobat 65.1 KB

Ecouter sur France Culture l'entretien de Michel Malherbe avec Adèle Van Reeth dans l'émission Les Nouveaux chemins de la connaissance à propos du livre Alzheimer. La vie, la mort, la reconnaissance.

Un livre de Jean Giard

Vieillir, une épreuve, une histoire, un projet

 

Ce livre s'adresse en priorité aux personnes âgées, aux familles et bénévoles, souvent dans l'ignorance de leur droits de recours ou d'intervention, et surtout leurs difficultés à prendre des initiatives, à intervenir, non comme un spécialiste, mais en s'appuyant sur une expérience de responsable politique et associatif. Son auteur, âgé de 89 ans, n'a qu'une ambition : montrer que le vieillissement de la population est une question de société avec des implications politiques fortes : vieillir est un projet qui concerne chaque individu, mais aussi toute la société.

 

Editions l'Harmattan

ISBN : 978-2-343-07900-4 • janvier 2016 • 164 pages

Un livre de Franz Bartelt

Depuis qu'elle est morte, elle va beaucoup mieux

« Mettez-moi à la poubelle ! Je vous dis de me mettre à la poubelle ! Comme ça, vous serez débarrassés ! À la poubelle ! Quand ça ne va plus, c’est direct à la poubelle ! Perdez pas votre temps ! » C’est long de mourir. C’est long de voir mourir. Surtout celle qui vous a donné le jour et l’amour du livre, des histoires qui racontent la vie. À 92 ans, le temps a perdu le Nord. La boussole est déréglée, on dit que c’est le grand âge, celui où l’on se souvient de choses dans le désordre, celui où on se souvient de rien parfois, celui où on réinvente souvent. Franz Bartelt, comme toujours entre dérision et tendresse, doutes et drôleries, écrit ce temps qui s’effiloche, cette mère qui fait semblant de continuer de lire encore, cette mère qui s’accroche et finit par s’en aller.

Savoir que l’on va mourir, savoir accompagner ceux qui vont mourir, savoir mourir en somme, avec humour et élégance, avec obstination et détermination : voilà ce que la vie signifie pour Franz Bartelt.

Editions du sonneur / Collection Ce que la vie signifie pour moi
12 € • Format : 125 x 170 mm • 72 pages • ISBN : 978-2-916136-88-2