Editorial

 Ces vieux qui "déménagent"

 

 En tant que familles ou professionnels, nous souhaitons le meilleur pour nos proches qui avancent en âge et perdent parfois en autonomie. Ce « meilleur » reste toutefois très subjectif : si pour certains la sécurité prime (soins, alimentation, équipement du lieu de vie, présence de professionnels), pour d’autres le choix d’un mode de vie, même atypique, prend le dessus.

 

Quel que soit le lieu de vie de la personne, au domicile, en résidence autonomie ou en Ehpad, l’équilibre peut vite se fragiliser du fait de la perte d’autonomie et/ou de la dégradation de l’état de santé. Il convient alors de réajuster les aides à domicile ou d’envisager un passage en établissement, voire une hospitalisation. Mais si ces transitions peuvent parfois être anticipées et se passer sans heurt, elles peuvent aussi se dérouler dans un contexte de crise.

 

(c) Francien Krieg, avec l'aimable autorisation de l'auteur

 

Cet équilibre est d’autant plus sur le fil lorsqu’une souffrance, voire une maladie psychique est présente. Celle-ci vient perturber le vécu de la personne, sa manière d’habiter le logement, sa manière de prendre soin d’elle et d’accepter les aides qui peuvent lui être proposées. Elle va également impacter la manière dont les intervenants (aidants naturels, professionnels, bénévoles) vont percevoir la situation en la rendant peut être plus critique ou à l’inverse tolérable à leurs yeux.

 

Dès lors, beaucoup de proches et de professionnels se retrouvent en difficulté lorsque la situation se dégrade et/ou se chronicise. Maintenir ou non la personne sur son lieu de vie ? hospitaliser ou non ? maintenir la situation à bout de bras et pour combien de temps ? Quelles responsabilités et quels rôles des uns et des autres ?

 

Cette journée a pour ambition de nous apporter des éléments de réflexion théoriques, éthiques et pratiques sur le parcours des personnes vieillissantes vivant avec une problématique psychiatrique, et plus précisément sur ces situations qui traversent des périodes critiques pouvant parfois mener à l’hospitalisation.

 

Francien Krieg, l’auteur de l’œuvre reproduite sur toute la communication de la 4ème Journée de Gérontopsychiatrie est une artiste néerlandaise contemporaine. Son œuvre est présentée sur www.francienkrieg.com